Des vins en accord avec la Fête de la Musique

Le 21 juin, comme chaque année, c’est la Fête de la Musique. Pour l'occasion, la rédaction a sélectionné pour vous, cinq cuvées dont les étiquettes font honneur à la musique.      

Champagne Drappier «Quattuor»

Cette cuvée incarne l’originalité. Elle est issue de l’assemblage des quatre cépages blancs de champagne : Arbanne 25 %, Petit Meslier 25 %, Blanc Vrai 25 %, Chardonnay 25 %. Au nez, ce vin développe un arôme de raisins très frais et d’agrumes qui évoluent vers des notes de pommes miellées et de confiture de figue, portés par un bouquet de fleurs blanches. En bouche, c’est un champagne avec beaucoup de fraîcheur, minéral et ciselé. La finale est très persistante. Idéal à l’apéritif. Parfait avec une tartelette printanière, une blanquette de la mer (70 €). www.champagne-drappier.com   

Cauhapé cuvée «Quatuor 2015»   

Quatuor est l’assemblage du meilleur de chaque cuvée de la gamme des moelleux du domaine de Cauhapé. Le nez de ce jurançon (90 % Petit Manseng, 10 % Gros Manseng) évoque un panel complexe d’arômes qui vont de l’ananas à l’abricot, pêche des vignes, fruits confits et pâte de coing. La bouche s’exprime en toute subtilité, d’amplitude et de générosité. Une magnifique finale signe ce grand vin. On l’aime simplement servi à l’apéritif sur un foie gras poêlé ou un très beau dessert (42 €). www.jurancon-cauhape.com 

Clos de l’Echo cuvée «Crescendo»

Ancienne propriété des parents de François Rabelais, le Clos de l’Echo est l’un des plus beaux fleurons de l’appellation Chinon. A l’œil, Crescendo dévoile une  robe profonde rouge grenat aux reflets rubis qui s’ouvre sur un nez expressif aux arômes de fruits noirs et de nuances chocolatées. La bouche est souple, volumineuse et fruitée. La trame de tannins mûrs persiste en une superbe finale. Un merveilleux compagnon pour une côte d’agneau aux épices ou une côte de boeuf aux échalotes confites (40,30 €). www.coulydutheil-chinon.com  

Coume Del Mas cuvée «C’est pas du pipeau 2018»

Ce vin blanc frais et floral AOP Collioure, met en valeur un bel assemblage de Verementino (60%) et de Roussanne (40 %). Le nez révèle des notes de fruits jaunes, noisettes et minéral. La bouche est fruitée, ample, fraîche, très aromatique en finale avec une pointe d’amertume. Ce vin, qui n’est pas du pipeau, est idéal pour accompagner crabe, langoustines, poulet rôti et salades d’été (21 €). www.coumedelmas.com

Clos du Château d’Isenbourg cuvée «Les Troubadours»

Ce joli Gewurztraminer A.O.C Alsace, affiche à l’œil une belle limpidité intense et brillante. Au nez, ce vin est une véritable palette aromatique puissante et complexe. C’est une explosion de fleurs (jasmin et jacinthe), de fruits (abricot, mangue-ananas) et d’épices douces, l’ensemble relevé par une pointe de minéralité. Bouche, droite et élégante, harmonieuse entre douceur fruitée-épicée et acidité. Excellent pour accompagner la cuisine exotique épicée, le Munster la fourme d’Ambert ou une tarte aux abricots (17 €). www.clos-château-isenbourg.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.