Vive l’Epiphanie !

Traditionnelle ou aux saveurs originales, la galette des rois est la gourmandise incontournable du début de l’année. Avec sa couleur dorée, sa texture moelleuse, onctueuse et sa fève tant convoitée, elle émoustille les papilles et fait rêver tous les petits et grands enfants… Célébrée dans de nombreux pays selon les us et coutumes locales, la galette des rois, aux origines ancestrales, a le pouvoir de réunir famille et amis et de vous transformer en un roi ou une reine le temps d’une journée.

Chaque année, après avoir fêté Noël et le Jour de l’an, nous célébrons « les rois » en dégustant la galette : c’est le jour de l’Epiphanie. La fameuse galette, différente en fonction des régions et pays (le Pithiviers dans le Loiret, la brioche dans le Sud, la Nourolle en Normandie, le Roscón en Espagne, le King Cake au Sud des Etats-Unis, la Vassilopita en Grèce, le Bolo Rei au Portugal, etc.), est partagée entre les convives, tous impatients et excités de peut-être découvrir la fève et d’être proclamé roi ou reine d’un jour. Mais d’où vient cette tradition ? Quelle est l’origine de la galette ? Que symbolise la fève ? Et surtout, quand mange-t-on la galette ?

IMG_2928-Voyage au centre de la galette

De la Rome Antique aux premières communautés chrétiennes d’Orient, l’évolution progressive de l’Epiphanie a mené les hommes «à mettre la main à la pâte». L’Epiphanie, mot d’origine grecque, signifie apparition. L’Epiphanie, autrefois fêtée le 6 janvier par les Chrétiens, fait référence à la présentation de l’enfant Jésus aux Rois Mages (Melchior, Balthazar et Gaspard) qui, pour célébrer son arrivée, lui offrirent des cadeaux. Mais cette coutume s’avère beaucoup plus ancienne. En effet, lors des Saturnales, les Romains organisaient une grande fête en l’honneur du Dieu Saturne. Un roi était alors élu et donnait des gages. Durant ces fêtes, au moment du solstice d’hiver, maîtres et esclaves étaient sur un pied d’égalité et tout le monde mangeait à la même table.

La fève, trésor de la galette

La fève remonte aux temps des Romains. La fève, un des symboles du solstice d’hiver (premier légume du printemps), était utilisée lors des Saturnales de Rome pour élire le roi du festin. Dès le XVIIIème siècle apparaissent les premières fèves en porcelaine, ce sont tout d’abord des baigneurs puis des bébés emmaillotés représentant l’enfant Jésus (symbole également de la fécondité). A la Révolution, les fèves vont prendre d’autres aspects tels que le bonnet phrygien ou la pièce d’or. Puis la fève se généralise et le XXème siècle voit l’apparition de la fève métallique et en plastique, à l’effigie de héros de bandes dessinées, divers et variés. Aujourd’hui, de plus en plus originale et créative, la fève fait encore le bonheur des petits et grands collectionneurs (la fabophilie).

IMG_2929-Quand doit-on la manger ?

L’Epiphanie est célébrée traditionnellement le 6 janvier, jour fixé dans le calendrier chrétien et tombant régulièrement un jour de la semaine. Difficile donc de réunir toute la famille et les amis en pleine semaine… Heureusement, cette date officielle a été réformée pour laisser place au second dimanche suivant Noël. Ainsi en 2016, l’Epiphanie aura lieu le dimanche 3 janvier ! Mais peu importe la date ! 3, 4, 5 ou 6 janvier, dégustez la galette quand vous le souhaitez et surtout n’hésitez pas à prolonger le plaisir jusqu’au mois de février !

Notre sélection

LENOTRELenôtre. Pour fêter l’Epiphanie, la Maison Lenôtre s’est associée au maître parfumeur Fragonard. Les deux maisons ont imaginé une galette qui renferme une brioche légère imbibée d’un sirop aux notes d’amande et de fleur d’oranger, combinée à un flan subtilement aromatisé à la fleur d’oranger. Sur le dessus légèrement caramélisé du feuilletage, sont dessinées de fines arabesques en forme de fleurs. Ultime délice de dégustation, chacun peut vaporiser sa part avec le flacon aux arômes de fleur d’oranger qui l’accompagne. Galette Lenôtre&Fragonard et son vaporisateur de fleur d’oranger, pour 8/10 personnes, 59 € (www.lenotre.com).

GALETTE DES ROIS CHOCOLAT_FACING_PICARDPicard. La toute nouvelle galette des rois au chocolat Picard dissimule dans une croustillante pâte feuilletée pur beurre, une crème amande et chocolat associée à un crémeux au chocolat d’une incroyable onctuosité. On déguste cette généreuse galette recouverte de brisures de crêpes dentelles après cuisson au four. A cuire au four 40 minutes, 4 à 6 parts, 6,50 € (www.picard.fr).

Galette frangipane pack PicardPicard. La fête des Rois est l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis autour d’une délicieuse galette tout juste sortie du four. Picard décline désormais sa traditionnelle galette à la frangipane en deux formats pour 6 ou 8 personnes ! De quoi combler de joyeuses tablées de gourmands. A cuire au four 45 minutes. Galette frangipane, 6 parts, 5,90 € ou 8 parts , 7,90 € (www.picard.fr).

FAUCHON HOUX LA LA - GALETTE-HOUX-LA-LAFauchon. À la traditionnelle forme arrondie de la galette, Fauchon a préféré une allure finement ciselée pour rappeler l’hiver « Houx Là Là ». L’étonnement se poursuit lors de la dégustation révélant des notes acidulées. Sous un feuilletage croustillant au beurre des Charentes, un mélange équilibré s’impose avec une compotée aux pommes presque caramélisées, obtenue par la cuisson lente des pommes au four, agrémentée de zestes de citron vert. Deux petites sphères en pâte d’amande viennent sublimer le dessert. 4/6 parts, 35 € (www.fauchon.com).

Galette Frangipane et miel de lavande de Provence 4 Ö 6 pers. Monoprix Gourmet 14e90_SMonoprix Gourmet. Le miel de lavande de Provence est un produit d’exception. Sa saveur douce souligne ici la tendresse de l’amande. Un vrai trésor de subtilité… Côté format, chez Monoprix Gourmet on joue la surprise avec un carré ludique. Coup de bluff assuré pour les rois et les reines de la fête. Pour les chanceux,10 fèves cachées au cœur des galettes, permettront de gagner un authentique diamant de 0,72 carat, d’une valeur de 2 500 €. Galette frangipane et miel de lavande, 4/6 personnes, 14,90 €.

© Caroline Faccioli
© Caroline Faccioli

Maison du Chocolat. Nicolas Cloiseau, Chef de La Maison du Chocolat, réinvente le plaisir de la dégustation avec la galette au chocolat Nazca qui magnifie le goût d’un chocolat pure origine du Pérou. Toute dorée sortant du four, son cœur de ganache au chocolat révèle une sensation de fraîcheur cacaotée aux notes douces et acidulées de fruits noirs, mélange de mûres, de raisins noirs et de myrtilles. La texture fondante et crémeuse du chocolat se confond au bon goût de beurre noisette juste caramélisé du feuilletage pur beurre AOC Poitou-Charentes croustillant. Si une fève suffit pour créer l’éphémère souverain, la galette Nazca dissimule en son cœur deux créations millésimées 2016. Galette 4 personnes : 31,40 €, 6 personnes : 44,50 €, 8 personnes : 58,40 € (www.lamaisonduchocolat.fr).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.