Un dîner romantique pour la Saint Valentin

Pour la Saint Valentin la table est romantique, nous soufflant des recettes à fondre de plaisir. Pour ce dîner amoureux en tête à tête, elle mise sur la séduction. Parée de rouge, elle symbolise la passion, la tentation, évoquant l’amour et le glamour, incarnant même le fruit défendu… Vêtue de rose, elle est à la fois tendre et féminine, suave et sucrée. Elle met l’eau à la bouche. Le rose enveloppe les biscuits de Reims, c’est la couleur du champagne rosé, de la mousse de tarama, des pralines, des framboises… Amoureusement dressée le soir du 14 février, elle se pare d’élégance jusque dans les moindres détails : jolie vaisselle, argenterie, flûtes étincelantes… avec ici et là, pétales de roses, petits cœurs, perles et paillettes éparpillés avec parcimonie. Elle aime jouer avec la luminosité, appréciant les lueurs des flammes de bougies qui créent une ambiance tamisée et magique si propice aux mots d’amour…

Dresser une table dans les règles de l’art

La soirée de la Saint Valentin se profile à l’horizon. Si vous n’allez pas dîner au restaurant, vous pourrez dresser une jolie table, en respectant toutefois, quelques règles simples pour la mettre en scène.

Le soir de la Saint Valentin, la table doit être en beauté. Pour changer du rouge, même si cette couleur lui va comme un gant, elle pourra se parer d’une nappe rose, rubis… Vous devrez réfléchir à l’ambiance que vous souhaitez lui donner. Avant de commencer à la dresser, disposez en son centre, un petit bouquet de fleurs ou un soliflore avec une rose. Ce soir là, pas de bouquet imposant ; il risquerait de condamner toute conversation en face à face avec votre Valentin(e) ! Pour un tendre tête à tête,   une ambiance tamisée s’impose. Là encore, comme pour le bouquet, n’utilisez pas un chandelier imposant. Préférez un porte-bougie à flambeau unique et neuf (pas de bougie usagée) ou des petits lumignons. Aujourd’hui, il existe aussi des chandelles led à flamme vacillante fonctionnant avec des piles. Avec elles pas de brûlure, pas de cire qui coule sur la nappe, mais un éclairage plus froid, donc moins romantique.

Disposition à la française

Une fois votre centre de table installé, commencez le dressage. Pour ce dîner en face à face, placez une seule assiette par personne ( à 3 cm du bord de la table). Si vous servez un consommé, vous pourrez poser par dessus une assiette creuse. Si l’assiette est décorée d’un motif central (monogramme, fleur…), axez celui-ci bien en face de votre hôte, le haut du décor vers le verre. Placez ensuite les couverts. Posez la fourchette à gauche de l’assiette dents sur la nappe et le couteau à droite, le côté tranchant tourné vers l’assiette. Si un potage est prévu au menu, la cuillère à soupe sera posée à droite du couteau, dos tourné vers le plafond. Placez les couverts dans l’ordre du service des plats. Les couverts destinés à l’entrée, seront les plus éloignés de l’assiette et ainsi de suite… Vous pouvez ainsi utiliser autant de couverts que de plats à servir. Pour les couverts à fromage (couteau et fourchette) et à dessert (fourchette et petite cuillère) deux choix s’offrent à vous : soit vous apporterez de nouvelles assiettes avec sur chacune d’elles les couverts posés en croix que votre convive placera lui-même, soit vous les alignerez parallèlement aux verres au moment du dressage. Les couverts à fromage près des verres, les couverts à dessert en dessus près de l’assiette (dents des fourchettes sur la nappe, cuilleron tourné vers le plafond). Placez ensuite les verres de façon décroissante. A gauche, le plus grand (verre à eau), puis un plus petit (vin rouge), puis un autre encore plus petit (vin blanc). Si vous servez du champagne, placez coupe ou flûte légèrement à droite derrière les verres.

L’argenterie lui va si bien…

Pour donner une touche raffinée à une table de Saint Valentin rien de plus simple, l’astuce est de suivre la tendance du dépareillé pour une table sophistiquée et originale et qui ose le mélange des styles. Le style Louis XV, très travaillé, se marie à merveille au style Louis XIV, épuré. Pour apporter une touche de fantaisie le ruban croisé et le style perle Louis XVI s’harmonisent au style Napoléon III. Il est également possible d’apporter une touche de modernité avec la tendance Art Déco.

Shopping

La Maison Gosset signe une Saint-Valentin raffinée avec un coffret pour les amoureux qui contient une bouteille de Grand Rosé (75 cl) accompagnée d’un bouchon conservateur et de deux flûtes monogrammées. Avec sa robe douce et fluide, délicatement rosée aux reflets rubis-cerise et aux éclats dorés et scintillants,   la séduction s’opère immédiatement avec ce champagne rosé brut. Le nez exprime sans détour la fraise, dans toutes ses expressions, qu’elle soit fraîche, en confiture ou en compotée. Très structuré en bouche, cette cuvée exceptionnelle réussit l’équilibre parfait entre belle fraîcheur et rondeur fruitée. Dominé par le pulpeux du fruit rouge telle la fraise des bois (crème ou coulis) qui procure une sensation douce et enrobante, et promet un instant de plaisir intense. Un bel ensemble gourmand à déguster dès le début du repas avec, par exemple, un foie gras ou du saumon sauvage. Le  Grand Rosé s’accorde également harmonieusement avec du veau ou de la volaille soulignant ainsi sa belle vinosité et son caractère robuste et fondant. Enfin, par son côté tendre, il se mariera également en dessert avec des fruits, notamment avec des fraises en sabayon ou encore avec une salade de fruits exotiques.  Une cuvée tout en équilibre et légèreté parfaite pour un dîner en tête-à-tête. Coffret Saint-Valentin. 65 € (www.gosset.com).

Dans leur habit haute couture en velours rose paré d’un bijou en chocolat blanc, ces deux cœurs pâtissiers individuels proposés par Picard, mettent au premier coup d’œil,  immédiatement l’eau à la bouche. Mousse framboise et mousse chantilly à la vanille, brisures de framboises, croustillant chocolat blanc-noix de coco… Difficile de ne pas résister devant un tel mariage ! Décongélation : 3 h au réfrigérateur. Boîte 2 cœurs framboise-vanille, 4,95 € (www.picard.fr).

« Embrasse-moi » c’est le nom de cette confiture qui devrait combler les papilles des amoureux dès le petit-déjeuner du 14 février. Ce sont les maîtres artisans confituriers de la Cour d’Orgères, entreprise familiale implantée à Quiberon (Morbihan), qui ont imaginé cette douceur qui développe une saveur enivrante et sucrée qui éveille les sens en toute sensualité. Le parfum subtil du litchi, qui rappelle celui de la rose rouge, se mêle à l’exquise fraîcheur d’une framboise qui laisse les lèvres écarlates… Un véritable bonheur pour les papilles cette confiture.  A offrir à son Valentin(ine). Ses qualités : texture, bon équilibre sucre/fruits, cuisson, goût. Son défaut : on en mange et on en redemande. En bocal verre de 240 g avec capsule métallique, 6,90 € (www.lacourdorgeres.com).

Pour accompagner les plus belles déclarations d’amour, la Tarte Tropézienne propose une création spéciale Saint Valentin : le coeur tropézien à la framboise. Ce dessert à partager à deux dévoile en son cœur la mythique crème Tropézienne associée à un confit de framboises. Les framboises fraîches déposées au centre apportent la touche colorée à cette délicieuse pâtisserie.12 € (www.latartetropezienne.fr).

Haut en saveurs, cet entremets imaginé par Sébastien Monceaux, chef de cuisine de la Maison Fauchon, mêle un aspic de tartare de langoustines juste poché aux herbes et aromates à un citron Calamata en gelée et Pana Cotta. Au sommet, les grains de Caviar Baeri apportent une touche d’élégance à cette création culinaire carrément chic ! 15 € (www.fauchon.com).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.